En plein ciel
L'aventure du site
Le Plein Ciel


# Accueil

# Histoire de la tour

# Panoramas

# Démolition

# Foudroyage

# Liens

# L'aventure du site

# Contact

# Infos légales



  En plein ciel est une idée qui a germé dans mon esprit après une visite sur le chantier le 1er septembre 2011. J’avais lu quelques jours auparavant sur le Sainté Magazine que la date de foudroyage était arrêtée au 24 novembre, alors si je voulais voir la tour de près, c’était le moment où jamais.

 De Montreynaud, je ne connais que les abords, trajets que j’ai pas mal écumés lors de mes leçons pour passer le permis de conduire.
 C’est donc guidée par la silhouette de la tour que je l’ai atteinte.

 Quelle étrange sensation de se trouver au pied d’un bâtiment que l’on connaît depuis toute petite, elle m’a parue énorme celle que j'appelais "l'immeuble avec l'entonnoir sur le toit" et dans laquelle j'aurais rêvé d'habiter car si j'aime la ville, avoir un panorama de ma fenêtre est vitale.
 Accompagnée de mon fils de 4 ans, j’en ai fait le tour et de nombreux clichés, j’avais prévu d’en rester là.

 Puis, la curiosité a été la plus forte, j’ai observé l’avancement du chantier depuis mes fenêtres, dont le perçage des cloisons et j’y suis retournée.
 En triant la masse de photos ainsi accumulées, je me suis dit qu’il serait bien de les partager, c’est ainsi qu’est né ce site.

 Son but ? Tout simplement laissé une trace d’un immeuble que tous les stéphanois connaissent parce qu’avec la destruction du Plein Ciel, ce sont sans doute les dernières utopies des 30 glorieuses qui disparaissent, tout une époque déjà envoyée aux oubliettes par la démolition de la Muraille de Chine de Montchovet en 2001.

 Je dédie ce site à mes enfants, mon fils qui m’a accompagné à chaque visite et ma fille bien trop petite qui ne se souviendra jamais avoir vu la tour, mais aussi à tous les gens qui y ont des souvenirs, dont ses habitants.


Remerciements
 
 Même si j’ai conçu le site seule, rien n’aurait été possible sans certaines personnes :
- les ouvriers de l’entreprise Arnaud Démolition qui ont été très gentils de répondre à mes questions,
- les riverains qui ont été eux-aussi très sympathiques,
- le monsieur qui surveillait le site qui m’a permis de prendre des photos depuis le périmètre bouclé
- le  gardien qui m'a raconté l'hilarante histoire du type qui espérait que le château d'eau lui prédise son destin,
- Monsieur David Regolo pour les précieuses informations qu’il m’a données sur le château d’eau.



Les deux reporters
Les deux reporters




Collectif

Agrume.org


Textes & photos © irina (agrume.org)