En plein ciel
Histoire de la tour
Le Plein Ciel


# Accueil

# Histoire de la tour

# Panoramas

# Démolition

# Foudroyage

# Liens

# L'aventure du site

# Contact

# Infos légales



* Montreynaud, ou l’utopie des ZUP
 
 Jusque dans les années 1950, la colline de Montreynaud, situé au nord de Saint-Etienne était encore sauvage, on y chassait même.

 C’est au début des années 1960 que la zone commença à se peupler, l’essor économique de la ville augmentant la population qu’il fallait loger.
 A l’époque, un concept était très populaire, celui des zones urbaines de peuplement, celle de Montreynaud sera en grande partie l’œuvre de Raymond Martin, architecte qui a co-réalisé les plans du stade Geoffroy Guichard
 Les constructions à Montreynaud visaient notamment à reloger les habitants du quartier du Marais, totalement détruit par la suite, en leur proposant des logements tout confort avec eau courante et électricité.

 La tour T 1 «  Le Plein Ciel » s’inscrit dans le projet d’aménagement du nouveau quartier, composé dans, cette zone, pour l’essentiel de copropriétés visant une population de cadres.
 Celles-ci sont organisées autour d’une esplanade, le Forum, composée de terrasses successives en escalier, avec à sa plus haute marche, la tour
.

La tour vue depuis l'Esplanade
La tour dominant l'esplanade


La tour vue depuis l'Esplanade
Le Forum vu depuis le bas de la tour


* Un bâtiment unique en Europe
 
 Je tiens à remercier Monsieur David Regolo, fils de Salvator Regolo, concepteur du château d’eau du Plein Ciel, pour les précieuses informations qu’il m’a apportées sur le bâtiment.

 Le chantier de la tour T 1, Le Plein Ciel, débute en 1970, il s’achèvera en 1974. L’édifice domine largement l’ensemble de la dalle du Forum.
 La partie habitation, comprenant un rez-de-chaussée surmonté de 18 étages, s’élève à 63 mètres, le château d’eau et son antenne font culminer la construction à 92 mètres du sol.

L'entonnoir du réservoir vu depuis le bas de la tour
Le château d'eau

 Concernant le château d’eau même, c’est un ouvrage indépendant. Il a été construit en premier très rapidement (une partie des travaux a eu lieu de nuit éclairée par des projecteurs) et achevé en 1971.
 D’une capacité de 1000 m3,  il constitue ce que l’on appelle le
« Réservoir de Montreynaud haut » (dénomination erronée, car un château d’eau et un réservoir sont deux types de bâtiments distincts), relié à un bâtiment en contrebas baptisé « Réservoir de Montreynaud bas ».

Les réservoirs d'eau de Montreynaud
Le château d'eau et le réservoir de Montreynaud

 Cet étonnant château d’eau, véritable prouesse technique, est l'oeuvre de Salvator Regolo, calculateur projeteur, ingénieur de l'entreprise Faure, située alors 15 Place de l'Hôtel de ville à Saint-Etienne.
 Il comprenait donc =
- une tour en coffrage glissant,
- une cuve de 1000 m3
- une coupole en voile mince dont la portée était un record européen.
 Le tout reposait sur un radier général.                                               

 Commencé en 1972, le bâtiment comprenant les logements, de style architectural « Mouvement moderne » dessiné par Raymond Martin, est ensuite venu englober le château d’eau de Salvator Regolo.
 La ressemblance entre la cage d’escalier située à l’opposé du château d’eau et la colonne de ce dernier laissait croire que les deux édifices sont solidaires, ce qui est faux.

 L’ensemble formait une construction unique en Europe, une tour d’habitation réservoir.



* Un rêve devenu cauchemar
 
  Dès le début, le sort s’est acharné sur la construction. La crise économique de 1973 gèle les ventes, 40 logements ne trouveront jamais preneur. Ils seront liquidés en 1984 avec la société de construction.

 Chose amusante, l’immeuble a accueilli, à son 15ème étage pendant plusieurs années, les studios d’une station radio locale, M’Radio.

 De 1989 à 1991, ces logements vides deviendront un foyer pour personnes âgés, puis à partir de 1992, un lieu d’accueil pour personnes sous tutelles.
 Très vite, la cohabitation entre les propriétaires occupants et les personnes sous tutelles peu surveillées deviendra difficile.

 A cela s’ajoute un taux d’endettement catastrophique de l’immeuble. Le chauffage collectif consomme énormément, l’importance de l’édifice oblige un entretien important.
 Les propriétaires sont dépendants du foyer pour payer, même si au final, les frais énormes à prévoir causent une dégradation progressive des lieux, à l’image du quartier.

 En effet, le concept de la dalle centrale de Montreynaud est un échec. L’impossibilité pour les camions d’accès aux locaux commerciaux prévus afin de les approvisionner et les niveaux font que l’esplanade ne remplit pas son rôle centralisateur.
 Prévue pour 15000 personnes, la zone finit par se dépeupler et devient un quartier sensible de la ville.

 Le 30 décembre 2000, un incendie se déclare au 11ème étage de la tour. La visite des services de pompiers qui s’en suivra mettra en évidence plusieurs anomalies.
 Quelques mois plus tard, le syndic de copropriété jette l’éponge, face à un taux d’endettement de 45%.

La tour vue depuis le parking en contrebas
La tour vue depuis le parking en contrebas


* La décision fatale
 
 Par la suite, plusieurs mesures de sauvegarde seront prises, dont des travaux d’urgence. Après de longues années de délibérations une proposition de reconversion en objet d’art urbain de Marc Chopy, un vote est organisé.
 Fortement controversé car il n’était ouvert qu’aux habitants de Montreynaud, le référendum s’est tenu le samedi 27 juin 2009 à la mairie de proximité.
 Seuls 318 habitants du quartier (sur 12 000…) se présenteront, et scelleront, à une majorité de 73%, le sort de la tour Plein Ciel, elle sera démolie.
 Parmi les bulletins figuraient 2 nuls, 230 voix pour la destruction et 86 contre.

 Saint-Etienne perdra donc probablement un de ses symboles. Avec la Muraille de Chine de Montchovet, immense barre HLM de plus de 200 mètres de long (plus grande d'Europe à sa construction, supplantée ensuite par celle d'Anvers en Belgique) détruite en 2001, c'est un autre bâtiment connu de tous les habitants qui a disparu.
..

Le Plein Ciel vu du cielLe Plein Ciel vu du ciel
Le Plein Ciel vu du cielLe Plein Ciel vu du ciel
Le Plein Ciel vu du ciel


Collectif

Agrume.org


Textes & photos © irina (agrume.org)